Le Pen

Vote utile, vote révolutionnaire, ou calculé ? - Reflexions

election-presidentielle-2012-468x264-1.jpg

La présidentielle a commencé véritablement depuis un mois environ et déjà, les polémiques, les réutilisations de faits divers, les coups-bas, ou encore les attaques droite-gauche s'entremelent dans meetings, débats, émissions politiques, ou encore dans les résidences chaque jour. Les intellectuels avancent que les individus de basse classe ne pensent pas par eux-mêmes mais par l'intermédiaire des médias et les ouvriers, agriculteurs, conducteurs ( la classe populaire, quoi ), voient dans le jeu des candidats un mépris, une trahison, ou tout comme. Doit-on croire l'intellectuel qui pense par lui-même et qui suit la politique parce qu'il y est engagé ou peut-on comprendre la classe populaire de ne pas s'intéresser à la politique, car pour eux, les projets, les promesses, les programmes des candidats sont tout simplement incompréhensible ? Ces deux propositions sont-elles compatibles dans la société française actuelle ?

L'électorat de Nicolas Sarkozy par exemple est majoritairement des personnalités politiques, des intellectuels car ceux-ci ont des revenus importants et considèrent que la France ne peut se passer des riches ( car eux-mêmes sont riches ). Ils voient donc dans la fameuse proposition de François Hollande, à savoir de taxer 75% des revenus supérieurs à un million d'euros par an, un mensonge car proposition impossible. C'est pou cela que Nicolas Sarkozy en candidat populaire a fait particulièrement rire la majorité des français, personne n'y a cru, même François Hollande a plus de crédibilité, c'est dire. D'ailleurs, le président-candidat a tout de suite cangé de stratégie comprenant que celle-ci ne fonctionnerait de toute façon pas.

L'électorat de François Hollande, lui, est plus majoritairement populaire, car, avec ses propositions anti-riches ( dont celle des 75% ), il fait comprendre à la basse classe qu'il pense à lui ( pensée cachée : "Ne votez surtout pas François Bayrou ). Cela lui permet d'être favoris dans les sondages et récupérer même le vote populaire de Marine Le Pen ( de Marine Le Pen !!! d'extrême-droite !!! ). On comprend en tout cas que sa sur-exposition dans les médias fonctionne puisque malgré que son score stagne, il garde son électorat du peuple et ça, c'est mieux que tout pour lui.

L'électorat de Marine Le Pen est aussi populaire que celui de François Hollande mais ne succombe pas au charme du candidat favoris. Pourquoi ? "Parce que les propositions ne sont pas du tout crédibles." Ils ne sont pas non plus séduis par Nicolas Sarkozy car ils sont déçu de lui, "ils se sentent trahis par lui au travers de son quinquennat".  Si on résume, l'électorat de la candidate d'extrême droite est anti-sarkozyste mais tout de même conservatisme car il reste tout de même de droite, pire, d'extrême droite.

L'électorat de jean Luc Mélenchon est lui plus facile à analyser : il est simplement révolutionnaire et conquis par son humour et par ses idées. Ce sont majoritairement des jeunes, malgré le fait que Jean Luc Mélenchon séduit vraiment tout le monde, vieux et jeunes, et même dans la tranche d'âge du milieu.

Analyse - Le Halal, quoi faire ?

viande-halal.jpg

Le Halal a bien été remis en question maintes fois par Marine Le pen qui considère que "100% de la viande consommée et produite en France est halal, et ce, à l'insu du consommateur". Dans les cantines, "des étrangers rendent obligatoire la nourriture halal" selon Claude Guéant. Mais là, les avis divergent en politique de gauche comme de droite.

 

"Ça ne mérite que du mépris. Il ne faut surtout pas répondre à cette provocation. Je suis triste qu'un ministre de l'Intérieur s'exprime ainsi. La République et la France méritent mieux." lance Martine Aubry.

 

"Ces propos sont un leurre qui vise à exciter la France et à exciter les peurs. On ne peut pas se comporter comme ça quand on est aux responsabilités de la France." ( François Bayrou )

 

« Accepter le vote des étrangers, c’est la porte ouverte au communautarisme. Nous ne voulons pas que des conseillers municipaux étrangers rendent obligatoire la nourriture hallal dans les repas des cantines, ou réglementent les piscines à l’encontre des principes de mixité », a dit le ministre lors d’une réunion électorale à Velaine-en-Haye, près de Nancy.

 

La polémique qui a débutée par une phrase choc de Marine Le Pen a bien été ravivée par Claude Guéant qui voulait, semble-t-il, se droitiser davantage pour ramener les électeurs de Marine Le Pen vers un candidat proche de lui, Nicolas Sarkozy. Cette technique fontionne ( voir article - Edito - Droite ou extrême droite ? ) puisque le président arrive selon les sondages à récupérer 65% des électeurs de Marine Le Pen au second tour. Ne serait-ce tout simplement que de la provocation comme le dit si bien Martine Aubry ?

 

Claude Guéant comprend que la viande halal est un véritable problême et les français le voient. Cette réforme permettrait d'empêcher les produtions de s'expatrier et le "Produire en France" de François Bayrou pourrait enfin voir le jour. Il est tout de même difficile de montrer les points positifs des paroles de Claude Guéant. Nicolas Sarkozy n'a pas vraiment intérêt à flatter les propos de ce dernier mais ne doit surtout pas les contredire, faute de quoi, les électeurs de Marine Le Pen ne voteront pas pour lui.

 

"Ce sont des propos nauséabonds mais qui sont à l'image de la campagne de Nicolas Sarkozy, ce sont des propos que l'on connaît déjà dans la bouche du ministre de l'Intérieur" explique Manuel Valls, invité samedi matin sur RTL et Europe 1.

 

Parler du halal et de ces problêmes ne serait pas tout simplement une manière de ne pas parler du chômage, des impots, et préférer parler de Marine Le Pen, Claude Guéant, et droitiser les médias ? La question se pose encore pour Manuel Valls.

 

Le meeting de Nicolas Sarkozy de samedi parle essentiellement de deux thèmes : l'insécurité de la France et l'immigration étroitement liés entre eux. Nicolas Sarkozy "souhaite l'étiquetage de la viande halal (...) parce que les français ont le droit de savoir".

"L'immigration est un problême pour les français" - Nicolas Sarkozy.

( Source Ouest - France.fr )

 

Infos en bref :

La fille qui a faillie être immolée vivante par son père a retirée sa plainte.

Édith Bouvier et William Daniels, les deux derniers journalistes piégés neuf jours durant à Homs, dans le quartier de Baba Amr, ont enfin pu rejoindre la France vendredi.

Après 26 jours de bombardements, le quartier rebelle de Homs est ratissé par l'armée à la recherche des derniers combattants de l'Armée syrienne libre.

Les intempéries aux Etats Unis ont tué au moins 27 personnes dans le centre du pays, et plus particulièrement dans le Kentucky et l'Indiana.

Le premier ministre russe est donné gagnant dans les sondages, dès le premier tour de la présidentielle qui se tient dimanche. ( Voir article

Naufrage du Concordia : début de la phase judiciaire - Figaro

En marge de la répression qui se poursuit, les corps des journalistes tués fin février ont été remis à leurs ambassades respectives en vue de leur rapatriement.

Nom de domaine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×