Edito - Droite ou extrême droite ?

 

Que de rebondissements dans cette campagne présidentielle ! Entre les clivages gauche - droite ( Les pics lancés par François Hollande et relancés par Nicolas Sarkozy au cours de meetings présidentiels ), entre les clivages extrême gauche et extrême droite ( Dans "des paroles et des actes", le "duel" Marine Le Pen - Jean Luc Mélenchon ), on ne sait plus vraiment où mettre la tête. On n'est pas les seuls même les candidats ne comprennent plus rien.

  • Nicolas Sarkozy préfère se mettre à la place de Marine Le Pen pour gagner ses électeurs. Exemples ? Il s'intéresse actuellement à l'immigration ( comme le montre son interview sur RTL ), il s'intéresse aux ouvriers et à la classe populaire ( 65% des agriculteurs votent pour lui selon un sondage IFOP pour Le Parisien et Aujourd'hui en France ), il s'intéresse à la remise en question de l'euro ( il faut savoir que ce projet est très populaire et une grande partie des électeurs de Marine Le Pen vote pour elle rien que pour cela ), et enfin, il s'intéresse aux vraies valeurs de la France ( comme le montre une étude des mots de Nicolas Sarkozy lors d'un meeting par le Parisien - "France" et "Valeurs" en sont les principaux ). Son intérêt est le suivant : faire que sa courbe des sondages au premier tour se croise avec celle de François Hollande. On a vraiment l'impression que cela fonctionne puisque un plus grand nombre d'individus votent pour Sarkozy et les fameuses "60 réformes de François Hollande" séduisent de moins en moins de monde. La campagne ne fait que commencer puisque qu'il reste encore environ 60 jours. On constate donc que Sarkozy est plus à droite qu'il ne l'était avant, que Hollande cherche à devenir plus à gauche qu'il ne l'était avant, le terrain est donc libre pour Marine Le Pen et Jean Luc Mélenchon d'où un score en hausse pour les deux candidats de l'extrême.

 

  • Vous n'avez pas l'impression que nous sommes actuellement comme envahis par des chiffres, des nombres, des sondages, des probabilités de réélection … comme si nous retournions à l'école ? Ces chiffres qui nous mènent à rien en majorité ( Le pourcentage de mensonges ?!! ) , qui sont assez relatifs, assez subjectifs ( Le pourcentage de mensonges ?!! ) nous captivent énormément. Tout cela permet aux média de nous embrouiller. Nous ne comprenons pas tout et la seule technique pour comprendre est de réécouter les meetings des candidats. Nous regardons les débats et lisons des journaux qui nous laissent leur avis et nous procédons sans le savoir à un lavage de cerveau pour être plus facilement manipulable. Nous ne pensons plus par nous-même et certains candidats ont compris cette tendance et parlent avec des mots faciles, compréhensibles pour toucher les gens du peuple, n'ayant pas de capacité de réflexion ( sans être méchant, bien sûr ! ) : Marine Le Pen par exemple. Au fur et à mesure du temps, nous ressemblons au candidat que l'on a beaucoup entendu : Marine Le Pen. Nous devenons donc racistes. Elle a été intelligente sur ce coup-là, la Marine ; faire la victime avec ces parrainages pour que l'on écoute plus ses discours. Comprenant la gravité de la situation, Sarkozy décide de prendre les choses en main : récupérer l'électorat de Marine Le Pen et cela fonctionne.  Il devient pour cela, plus extrémiste !

 

Enfin, vous pouvez quand même lire Actuhebdo, c'est un blog, et un blog n'a jamais fait de mal à personne !!!

Sarkozy Marine Le Pen Jean Luc Mélenchon Hollande droite extrême droite extrême

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nom de domaine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×