NKM : la nouvelle contine pour enfants

  • Par prodduck
  • Le 2012-04-29 19:34:05
  • Commentaires (0)

Plus que jamais dans le rôle de Lou Bécassine de la crèche, mademoiselle Nathalie Kosciusko-Morizet, mardi à Longjumeau, déplaçait son importance et son sourire pas du tout forcé, comme fixé sur son visage par des deux élastiques reliés à ses oreilles. Porte-parole, on voudrait juste savoir si cela ne lui fait pas saigner les gencives de porter les paroles «vrai travail» et «FN compatible».

Ici en compagnie de son Pinocchio, elle visite un marchand de primeurs. On a dit primeurs Nathalie, pas primaires. En effet, à détecter son éblouissement devant un carton de melons, on suppute quelque chose comme : «Oh des melons vivants ! Et moi qui croyais que ça naissait par génération spontanée dans les rayons de Fauchon sur son nid de prosciutto crudo. Et ça ne pique pas quand on touche la peau ?» Non Nathalie, on a dit melon pas poêlée d’orties.

L’attitude du Président à sortir est plus courageuse. N’hésitant pas à saisir à pleine main un melon innocent, on pourrait le croire au jeu de boules, se posant la question consubstantielle à la solitude du pétanquiste : «Alors, je tire ou je pointe ?» Pour l’heure, ce serait plutôt je tire et si possible dans le tas.

Une bowling attitude qui vise au strike définitif, genre les mosquées de la haine nous bouffent notre espace vitale de vrais Français. D’où la visite chez un marchand de légumes.

Hein ? Quoi ? Mais si voyons : «Car M’sieur le M’lon, je vous le dis droit dans les yeux des potagers français et des carrés de patates et donc, de la purée-jambon, oui jambon !, car c’est à cause de cucurbitacée comme vous, qui plus est d’origine africaine, que la France a mal à son ventre. Je parle ici au nom de mes amies les tomates de Bretagne, les choux de Bruxelles et les endives du Nord, bref tous les légumes blancs qui souffrent, et aussi les fraises - non monsieur Hollande vous n’avez pas le monopole des fruits rouges !-, et qui expriment une peur identitaire sourde à laquelle je veux répondre. Vous avez envie vous, quand vous mordez dans un cornichon, qu’il fasse «aie !» en marocain ? Et puis merde de bordel de pute, excusez-moi mon franc-parler mais qui dit melon, dit Cavaillon, or Cavaillon (Vaucluse), c’est plus qu’un carton pour ma compatible Marine, c’est un camion benne de voix pour le FN [de fait, 31,38% au premier tour].»

L’autre chose que l’on voit autant que le melon, ce sont les grappes de courgettes velues qui pendouillent des altitudes, accrochées à leur perche. Les micros et les caméras des «médias», comme dirait le Président à sortir. On notera à ce sujet qu’il y a in situ comme une légère contradiction entre cet embouteillage autorisé, propre à immortaliser la geste présidentielle, et les récentes déclarations du Président à sortir qui n’a pas de mots (de Patrick Buisson) assez durs pour dénoncer avec courage et détermination le complot du lynchage de l’assassinat de sa personne par lesdits médias. Même le fidèle Etienne Mougeotte aurait une poupée à son effigie avec plein d’épingles dedans.

Cela dit cette pulsion maraîchère donne des idées de reconversion à prix sacrifiés pour le lundi 7 mai au matin : «Elle est pas fraîche ma Rachida ? Il est trop blet mon Fillon ? Et ma Nathalie, il est pas beau mon guide, Nathalie ?»

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Nom de domaine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site