Toulouse : un homme se réclamant d'Al-Qaïda retient 4 otages dans une banque - Obs

  • Par prodduck
  • Le 2012-06-20 13:05:23
  • Commentaires (1)

Un homme se réclamant d'Al-Qaïda a pris quatre personnes en otages mercredi 20 juin dans une agence bancaire de Toulouse, et demande la présence du Raid, selon une source policière. "On ignore si sa revendication d'Al-Qaïda est sérieuse ou fantaisiste", indique pour sa part un syndicaliste policier de Toulouse.

Selon la source policière, qui incite à la prudence, l'homme a tiré un coup de feu et pris en otages quatre personnes, dont le directeur de cette agence bancaire, située avenue Camille Pujol. Il réclame la présence du Raid l'unité d'élite de la police qui avait donné l'assaut et tué Mohamed Merah en mars dernier.

La police toulousaine précise que l'individu est entré dans la banque vers 11 heures et qu'il s'y est enfermé avec quatre otages dont le directeur de l'agence bancaire. L'établissement bancaire se situe au 72 avenue Camille-Pujol dans le quartier de la Côte pavée dans l'est de Toulouse, non loin du lieu où Mohamed Merah s'était retranché le 21 mars.

"Un dispositif est en train de se mettre en place pour engager le dialogue" avec l'individu, a dit le procureur de Toulouse Michel Valet joint sur place. Il a refusé d'en dire plus. Les Groupes d'intervention de la police nationale (GIPN) de Bordeaux et Marseille étaient en route pour Toulouse.

Selon des témoins, les parents des élèves d'une école voisine ont reçu des textos leur demandant de venir chercher leurs enfants.

Interrogé par le "Nouvel Observateur", un boucher-charcutier qui voit la banque depuis sa boutique raconte que la police lui a demandé de fermer son commerce et de "rester barricadé". Un second officier plus gradé est ensuite venu lui préciser que "si le Raid intervient, il va falloir évacuer". Toujours selon le commerçant, "il n'y a plus personne dans la rue, à part beaucoup de policiers, mais rien ne bouge pour l'instant".

La gérante du restaurant adjacent à la banque, et dans lequel les policiers déjeunent, a expliqué au "Nouvel Observateur" peu avant 13 heures que les policiers "ne font rien et attendent les renforts".

"Un périmètre de sécurité a été déployé et la circulation a été coupée" indique aussi au "Nouvel Observateur" l'adjoint municipal à la sécurité Jean-Pierre Havrin, sur place aux côtés des responsables de la police et du procureur Michel Valet. Selon Jean-Pierre Havrin, "le GIPN ne devrait pas tarder à arriver".

Peu d'informations filtrent, jusqu'ici, sur l'évolution de la situation. Le secrétaire zonal Midi-Pyrénées pour le syndicat Alliance police Luc Escoda explique au "Nouvel Observateur" qu'à Toulouse, "depuis l'affaire Merah, la communication est davantage verrouillée par le parquet et la police pour éviter toute interférence dans la résolution de l'affaire et garantir la sécurité des otages et des personnels susceptibles d'intervenir".

Commentaires (1)

1. Natasha35Moore (site web) 2012-06-23 23:02:46

Lots of specialists say that <a href="http://goodfinance-blog.com/topics/business-loans">business loans</a> help people to live their own way, just because they are able to feel free to buy necessary goods. Moreover, banks present secured loan for different persons.

Ajouter un commentaire
 

Nom de domaine

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site